Skip to content

Macarons banane et éclats de pistache pour la lutte contre l’endométriose


Il y a un bon moment que je n’avais pas publié de macarons, ils ne vous manquaient pas ? A moi si. Du coup j’ai décidé d’en refaire ! Mon choix s’est porté sur la banane, cuite je l’adore ! elle est bien meilleure que lorsqu’elle est crue,  ça s’est confimé dans les gâteaux, dans certains desserts, dans les confitures (là c’est vraiment sublime) il manquait les macarons !! C’est chose faite et je ne regrette pas de les avoir testés. Avec ces petits éclats de pistache dessus c’était juste délicieux, ils font partie de mes préférés que j’ai réalisés jusqu’ici.

Je dédis cette recette bien sûr à cuisinons de saison, mais j’inscris aussi cette recette jaune dans le cadre de la lutte contre l’endométriose ! Une maladie encore trop méconnue et pourtant une femme sur 10 en est atteinte ! Comme pour le cancer du sein où l’on doit cuisiner une recette rose, cette fois c’est une recette jaune que l’on doit réaliser durant ce mois de Mars. Le 25 mars 2017, toutes les associations de lutte contre l’endométriose nous appellent à nous mobiliser sur Paris pour cet évènement de reconnaissance mondiale, alors si vous voulez y participer, autrement qu’en publiant une recette cliquez sur le logo ci dessous pour connaitre la marche à suivre !

La recetteMACARON pour une vingtaine de macarons en meringue FRANCAISE !

Pour les coques :

  • 14 à 15 gr de blancs d’oeuf desydratés + 100 gr d’eau  (ce qui correspond à 90 gr de blancs vieillis, soit 3 blancs à peu près)
  • 125 gr de Poudre d’amandes (Vahiné ou Tablier Blanc achetés à Leclerc)
  • 125 g de sucre en poudre
  • Une minuscule pointe de couteau de Colorant alimentaire jaune
  • Graine de pavot et Pistache torréfiées  (déco)

Pour la ganache à faire la veille

  • 3 bananes bien mûres
  • 150 g de chocolat blanc de qualité
  • 2 cuillères à soupe de pistaches torréfiées
  • 1 demi citron
  • Préparer la ganache la veille : Casser le chocolat en morceaux
  • Ecraser les bananes à la fourchette et les arroser de citron
  • Ajouter le chocolat aux bananes et cuire le tout jusqu’à ce que le chocolat soit fondu
  • Ajouter les pistaches torréfiées, bien mélanger le tout
  • Laisser refroidir puis mixer la ganache
  • Mettre dans un bocal et tenir au réfrigérateur.
  • La veille de la réalisation des coques : torréfier la poudre d’amandes en l’étalant sur une feuille papier cuisson placée sur la plaque du four et laisser cuire 10 minutes à 150° c
  • Laisser complètement refroidir
  • Peser ensuite le sucre glace et la poudre d’amandes froide séparément (prévoir un peu plus que la quantité prévue de 15% environ (on en perd toujours un peu avoir le tamis et il faut avoir précisément la quantité donnée pour le macaronnage)
  • Réunir ensemble, le sucre glace et la poudre d’amande, bien mélanger puis passer au mixeur à lame. Pour moi dans les petites cuves du Cooking Chef. Mixer le tout  en plusieurs fois finement.
  • Passer ensuite au tamis au dessus d’un papier sulfurisé ou d’un grand saladier bien large.
  • Peser ensuite la quantité et ne garder que 250 gr précisément (poids de l’amande et du sucre glace) de ce qui a été mixé et tamisé.
  • Réserver dans un plat creux filmé et dans un endroit sec en attendant le lendemain
  • Le lendemain, monter les blancs en meringue
  • Pour les blancs d’oeuf : Peser la poudre d’oeuf et l’eau
  • Ajouter 100 gr d’eau tiède dans un bol
  • Saupoudrer de poudre d’oeuf tout en fouettant
  • Faire mousser à l’aide d’une cuillère magique puis lorsque les blancs sont reconstitués, les verser dans le bol du Cooking chef
  • Installer le fouet ballon puis commencer à monter les blancs, vitesse 4 jusqu’à ce que le mélange blanchisse pendant 2/3 minutes
  • Monter la vitesse à 5 puis lorsqu’il commence à y avoir des sillons formés dans blanc d’oeuf, ajouter une partie du sucre en poudre. Continuer encore pendant 1/2 minutes et monter la vitesse à 6 continuer encore 2/3 minutes
  • Passer en vitesse Maximum et continuer de fouetter jusqu’à que la préparation soit bien brillante et qu’il y ait un beau bec d’oiseau. On doit atteindre en tout 10/11 minutes
  •  Arrêter, ajouter le colorant
  • Fouetter encore 1 minute pour mélanger le colorant et arrêter le cooking
  • Le macaronnage : Verser la meringue obtenue dans un cul de poule
  • Verser alors un tiers d’amande/sucre glace sur la meringue (et non l’inverse) et commencer de mélanger délicatement avec une Maryse ou une corne à pâtisserie
  • Pour cela, il faut partir du fond du cul de poule vers le haut et des bords vers le centre du récipient tout en tournant le saladier d’un quart de tour en même temps, le plus délicatement possible pour le pas casser la meringue. Les gestes doivent être lents et réguliers.
  • Bien écraser la préparation sur les bords du bol (meilleure façon pour ne pas incorporer trop d’air)
  • Dès que le mélange est incorporé ajouter alors le 2ème tiers puis recommencer à macaronner
  • Quand le mélange est fait, ajouter le dernier tiers, macaronner encore
  • Le mélange ainsi obtenu doit être lisse, homogène et légèrement coulant.
  • Pour vérifier, il faut soulever la pâte et la laisser retomber il doit se former un ruban.
  • Le pochage : Préparer le support où aura lieu le pochage : recouvrir la grille du four d’une grille perforée, elle même recouverte du tapis siliconné sur lequel sont dessinés les ronds
  • Prendre une poche à douille, en installant une douille lisse de 6 mm au fond de la poche à douille.
  • Juste au dessus de la douille, placer une pince à linge pour éviter que la préparation ne rentre dans la douille. Ceci évitera que ça coule.
  • Placer cette poche dans un verre doseur et rabattre les côtés sur le verre doseur
  • Remplir la poche de la préparation (sans tout mettre)
  • Placer la poche sur la table, et à l’aide de la corne racler pour ramener la préparation vers la douille
  • Prendre la poche à la verticale, enrouler le haut pour ne pas que la préparation s’évacue par le haut et commencer à pocher les macarons.
  • Retirer la pince à linge et appuyer légèrement pour que la pâte arrive au bord de la douille.
  • Tenir la poche bien droite et commencer à mettre de la préparation en partant du centre du rond dessiné, appuyer sur la poche à douille doucement et lorsque la préparation commence à atteindre le rond extérieur, arrêter et passer au rond suivant
  • Lorsque tous les ronds sont réalisés, taper la grille en la tenant de chaque côté sur le plan de travail pour que la préparation se s’étale et se lisse
  • Ajouter sur le dessus de la moitié des coques un peu de pistaches torréfiées et de graines de pavot
  • Le croûtage : Emmener la grille dans une pièce la moins humide de la maison et la placer sur un endroit bien plan.
  • Laisser croûter une vingtaine de minutes.
  • La cuisson : Préchauffer le four en chaleur tournante (sans rien dedans) à 155° c, (à ajuster selon les fours)
  • Lorsque le four est chaud, enfourner la grille de macarons et la placer au milieu du four
  • Programmer la cuisson pour 16 minutes
  • Laisser la porte entrouverte pendant 2 minutes, puis fermer la porte du four
  • Dès que la collerette se forme, (environ à 5 minutes) baisser le four à 150°
  • Retourner la grille à ce moment là pour que les carons derrière se retrouvent devant et vice et versa
  • Continuer la cuisson
  • Vérifier la cuisson au bout de 14 minutes : pour cela appuyer sur le côté de la coque pour voir si elle est collée ou pas à la collerette. Si elle bouge continuer la cuisson, ce n’est pas cuit.
  • Soulever le bord du tapis près d’un macaron pour voir si celui ci colle encore beaucoup sinon poursuivre de 1 à 2 ou plus en fonction des fours.
  • Sortir la grille et laisser refroidir sans toucher aux coques.
  • Lorsque les coques sont froides, plier le coin de la feuille de silicone, près d’un macaron pour le décoller.
  • Cela doit se faire sans problème. Laisser sécher à l’air libre les coques pendant au moins 2 heures
  • Nettoyer la feuille en silicone et s’il refaire une fournée macarons
  • Au bout des 2 heures d’attente, fourrer les macarons avec la ganache, soit à l’aide d’une cuillère ou mieux à la poche à douille.
  • Fourrage : Sortir le pot contenant la ganache du frigo
  • Remplit une poche à douille de cette ganache
  • Assembler les coques de macarons deux par deux en les choissant pour qu’elles soient d’égale grandeur
  • Retourner une coque sur les deux à l’envers et à l’aider de la douille, mettre de la ganache sur cette coque
  • Fermer le macaron avec la 2ème coque en appuyant légèrement
  • Placer une feuille de papier cuisson sur un plat, disposer les macarons dessus et conserver au frigo au milieu pendant 24 h
  • Au bout de ces 24 h, placer les macarons sur la tranche, dans une boite en fer de préférence, fermer la boite et conserver encore au frigo 24 h avant la dégustation.

Conseils de Gut

Pour la ganache, attention ! celle-ci doit être assez épaisse pour ne pas couler lors du pochage, mais pas trop tout de même.  Mettre suffisamment de ganache car on doit voir la ganache lorsque le macaron est fermé, mais elle ne doit pas couler

Difficulté

Difficulté Difficulté DifficultéDifficulté

Cuisinez avec moi en Mars les produits de saison listés sur :

CUISINONS DE SAISON en fin logo

(Cliquez sur le logo !!)

N’oubliez pas de visiter régulièrement le site de Cuisinons de saison !

logo-cuisinons-de-saison-la-communaute-pm

 

Publicités

77 Comments »

        • Tu sais je ne suis vraiment pas une experte en gâteau moi ! Avant de me lancer j’ai pris la peine de regarder des vidéo de réalisation de macarons pour bien comprendre le geste du macaronage. C’est ce qu’il y a de plus difficile et c’est extrêmement important de bien le réussir. Ensuite il faut être bien équipée (j’ai acheté un tamis, un tapis avec des cercles et une grille perforée) et avoir un bon robot pour bien monter les oeufs en neige. Pour le croûtage si chez toi c’est comme chez moi trop humide il va te falloir attendre 2 h avant qu’ils ne croûtent, du coup j’ai acheté des oeufs desydratés et franchement ça simplifie cette étape, ça se fait en 20 minutes mais il y en a qui passent carrément cette étape moi je n’ai pas osé… Enfin la cuisson du four alors là c’est vrai que ça dépend des fours et je dirais même de la couleur des macarons car les clairs ont besoin d’être cuits à température moins forte sinon ils jaunissent. Il faut donc adapter la température et donc le temps de cuisson.. ! Les macarons réclament de la douceur, application et de prendre son temps… ! ce n’est pas dans ma nature profonde donc si je ne me sens pas pour les faire de cette façon je n’en fais pas ! Il faut avoir du temps devant soit, prendre son temps et ne se consacrer qu’à eux. Tu obtiendras ce résultat c’est sûr !

          Aimé par 1 personne

  1. tu réussis superbement bien tes macarons dis moi ! Il va falloir que je me lance !
    Je n’en ai jamais mangé à la banane… Tu me mets l’eau à la bouche ! Ce serait pas mal avec mon thé…

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour le compliment c’est hyper gentil !! Avant de me lancer j’en ai visualisé des vidéos ! il faut surtout bien prendre le coup du macaronage et être bien équipée ! après il faut prendre son temps car il ne faut pas les brusquer ces petits macarons. Comme je fatigue vite je m’y prends sur 2 jours. A la banane ils font partie de mes préférés ! le goût de la banane est bien présent ! merci beaucoup christelle

      J'aime

    • Maintenant que je sais faire des macarons ça m’a paru évident d’en faire d’une belle couleur jaune ! c’était réussi et très bon ! merci Anne

      J'aime

  2. Oh j’adore, tout simplement j’adore, mais les macarons me font peur… je trouve toujours que seuls les grands cuisiniers ou pâtissiers peuvent les faire. Moi je me sens trop malhabile alors je salue ces merveilles et leur créatrice !! Bisous chère Claudine 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Franchement ma sophie maintenant que tu me connais un peu est ce que je suis une grande pâtissière ? bien sûr que non ! On se fait un monde des macarons (moi la première) mais si on prend bien son temps, que l’on prend la peine de bien se renseigner sur le macaronage car c’est un geste à prendre (moi j’ai regardé des vidéos avant de me lancer) il n’y a aucune raison pour ne pas y arriver ! Merci pour tes compliments c’est trop gentil ! gros bisous ma sophie

      Aimé par 1 personne

  3. Bravo Claudine, une belle recette pour cette cause !! Je suis toujours admirative de ces beaux macarons, je suis loin moi-même d’être une pro !! Les seules fois où j’en ai fait, c’était avec la plus jeune de mes filles qui adore faire les gâteaux et nous nous y mettions à deux, ça m’encourageait !! En plus, j’ai tout y compris le tapis … Gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • Merci brigitte ! c’est vrai qu’il faut être bien équipée pour en faire ! j’ai trouvé que si je les faisais d’un beau jaune doux ce serait une belle idée pour parler de l’endométriose ! je suis contente car c’est juste le jaune que je voulais !! gros bisous

      J'aime

  4. Ils sont magnifiques tes macarons, les miens sont toujours une pure catastrophe!! J’incrimine toujours mon pauvre vieux four mais je pense que c’est plutôt mon manque de patience!! J’ai toujours tendance à vouloir aller vite vite et pour le macaron c’est pas la bonne solution! Je vais essayer de suivre tous tes conseils Claudine. Bisous et bonne journée 🍌🍌

    Aimé par 1 personne

    • C’est très gentil Nathalie merci. Tu sais que je ne suis pas une experte en pâtisserie car bien souvent les gâteaux sont trop longs à faire et je fatigue beaucoup (je ne peux pas rester debout longtemps) conclusion je me dépêche et c’est la cata. Avec le macaron ce qui me plait c’est que je peux commencer la veille et comme il y a des temps de pause ou je peux rester assise ça me va bien. (même pour la cuisson je suis assise devant le four à regarder ce qui se passe)
      Tu devrais faire ce que j’ai fait avant de me lancer, j’ai regardé des vidéo de réalisation de macarons pour bien comprendre le geste du macaronage. C’est ce qu’il y a de plus difficile. Il faut macaroner lentement lentement et le faire en plusieurs étapes. Attention il faut savoir s »arrêter avant que la préparation ne soit trop liquide.. c’est pour cela que de voir des video avant ça aide bien. Ensuite il faut être bien équipée (j’ai acheté un tamis, un tapis avec des cercles et une grille perforée) et avoir un bon robot pour bien monter les oeufs en neige. Pour le croûtage si chez toi c’est comme chez moi trop humide il va te falloir attendre 2 h avant qu’ils ne croûtent, du coup j’ai acheté des oeufs desydratés et franchement ça simplifie cette étape, ça se fait en 20 minutes mais il y en a qui passent carrément cette étape moi je n’ai pas osé… Enfin la cuisson du four alors là c’est vrai que ça dépend des fours et je dirais même de la couleur des macarons car les clairs ont besoin d’être cuits à température moins forte sinon ils jaunissent. Il faut donc adapter la température et donc le temps de cuisson.. ! Les macarons réclament de la douceur, application et de prendre son temps… ! ce n’est pas dans ma nature profonde donc si je ne me sens pas pour les faire de cette façon je n’en fais pas ! Voilà quelques petits conseils Nathalie !! gros bisous

      J'aime

  5. Les macarons ce n’est pas ma tasse de thé, j’avoue ! On en a trop vu partout, tout le temps ! Mais là, c’est pour la bonne cause et à la banane c’est très original. Et puis les macarons, ça reste un défi technique alors je te dis un grand bravo !

    J'aime

    • Ca c’est gentil. J’ai trouvé qu’ils illustreraient fort bien une recette toute jaune. J’avais le choix entre citron ou banane j’ai choisi la banane et je ne l’ai pas reregretté car ils étaient délicieux. Merci Marion gros bisous

      J'aime

  6. coucou Claudine
    un jour tu me verras debarquer chez toi pour prendre des cours de macaron je ne les reussi pas aussi bien quelle jolie coque lisse et d’une coloration parfaite bravo a la banane une excellente idee j’aime comme toi la banane cuite d’ailleurs a chaque fois que j’en achete personne ne la mange il faut que lui trouve toujours une recette 🙂
    bise

    J'aime

    • Ce serait avec plaisir ! Mais il faut avouer que c’est grâce aux oeufs déshydratés s’ils sont aussi beaux. Toi tu aurais bien des trucs à m’apprendre et je suis étonnée que tu n’arrives pas à faire de beaux macarons douée comme tu es en pâtisserie!! Merci ma Samar. Gros bisous

      J'aime

  7. Wouah!!! Ils sont magnifiques tes macarons! Chez moi c’est une véritable catastrophe les macarons, j’ai tenté une bonne dizaine de fois sans succès, sniff!!! Alors un grand bravo à toi! Bizz!!!

    J'aime

    • Ce n’est pas juste ! Tant de persévérance devrait être récompenser! J’avais regardé des vidéo pour bien prendre le coup du macaronage car si on le raté c’est le ratage assuré des macarons. Restait le courage que j’avais du mal à faire car c’est trop humide par chez moi. Avec les blancs d’oeufs déshydratés ca a résolu ce soucis. Merci Christine gros bisous

      J'aime

    • Merci Charlene ! J’aimerais beaucoup pouvoir t’en envoyer mais malheureusement elles ne feraient pas le voyage !! Avec cette saveur banane ! C’était extra. Gros bisous

      J'aime

  8. Magnifiques tes macarons pour une bonne cause. Ils sont très réussis; Je ne les réussis pas non plus. Ca doit être trop humide ici aussi.
    Dommage qu’ils ne traversent pas l’écran pour que je confirme qu’en plus ils sont bons 🙂 Bisous

    Aimé par 1 personne

    • Merci Martine ! Chez moi c’est aussi très humide alors bonjour pour le courage. Je me suis décidée d’acheter cette poudre d’oeufs déshydratée et c’est bien mieux.
      Je t’en aurais volontiers offert je les ai trouvés bien bon. Merci Martine. Gros bisous

      J'aime

  9. Et bien magnifiques ces macarons. Je ne connaissais pas les blancs d’oeufs déshydratés. Tu trouves ça où, je n’ai ai jamais vu à C…. ni SuperU, peut-être sur internet alors. En tout cas bravo ils sont superbes. Pour les avoir réussies à deux reprises puis terminé impossible ratage sur ratage et je ne comprends pas. Je vais peut-être recommencer. Gros bisous et belle journée

    Aimé par 1 personne

  10. Oh ils sont magnifiques tes macarons!
    en plus à la banane ça change des parfums traditionnels!
    Et ces petits éclats dessus de pistache, que c’est gourmand!
    Et c’est aussi pour une bonne cause!
    Donc superbe recette!
    Merci pour l’idée
    Bisous et belle journée

    Aimé par 1 personne

    • Je ne fais des macarons que depuis peu ! je m’étais lancé ce défi et j’avoue être contente de moi car la pâtisserie et moi ça fait deux. je fatigue beaucoup moins qu’avec certains gâteaux car il y a plusieurs étapes et je commence la veille ! du coup je peux plus m’appliquer ! A la banane ainsi ils m’ont vraiment plu et ils m’ont aussi permis de servir cette cause !! Gros bisous anne lise, merci !

      J'aime

  11. Tout comme toi, j’adore la banane cuite. Je ne me rappelle pas si j’ai déjà mangé des macarons à la banane, en tout cas ce parfum me plaît beaucoup. Ils sont parfaitement réussis tes macarons et cette couleur jaune pâle fait très naturelle, on s’attend à un parfum tout doux et tendre. Une belle participation pour cette cause. Passe une belle journée, gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • C’est délicieux ! la banane est bien présente, plus que dans certains parfums de macarons je trouve. Merci beaucoup pour les compliments Laurence ! j’étais heureuse de les avoir si bien réussis vu que c’était pour une bonne cause ! Je ne voulais pas d’un jaune vif.. va savoir pourquoi ? sans doute pour apporter un peu de tendresse, mais ce n’est pas facile de bien réussir la couleur que l’on veut ! Gros bisous, passe une belle journée, elle est déjà bien entamée …

      Aimé par 1 personne

    • Mince ! comme quoi les goûts, moi j’adore +++ ! j’ai été comblée avec ces petits macarons ! merci Delphine c’est bien gentil venant de toi qui les réussis si bien ça me fait plaisir ! Gros bisous

      Aimé par 1 personne

  12. whouah les macarons ! moi, j’ai renoncé : résultat trop aléatoire pour moi et puis je trouve ça trop sucré ……… mais je retiens la recette jaune pour l’ Endométriose, c’ est une saloperie cette maladie qui gâche la vie des jeunes femmes;
    bises

    Aimé par 1 personne

    • Je trouve qu’avec ces blancs d’oeufs desydratés le résultat est réussi car je suis dans une région humide et j’avais beaucoup de mal pour les faire croûter. Je ne mangerais pas une tonne de macarons mais 1 ou deux avec mon café j’aime bien.
      Oui il faut parler de l’endométriose pour qu’elle ne tombe pas aux oubliettes et que l’on essaie de faire quelque chose pour celles qui en sont atteintes !! Gros bisous isabelle

      J'aime

    • Avec leur belle couleur jaune c’était ce qu’il fallait pour participer à la lutte contre cette terrible maladie qui touche les femmes !! merci Muriel ! bisous

      J'aime

    • Merci Michèle ! Je participe en général car c’est je trouve indispensable que cette maladie ne tombe pas dans les oubliettes ! tant de femmes en souffrent !! gros bisous

      J'aime

    • Je voulais oui que le jaune soit clair et pas agressif mais avec le colorant parfois on a des surprises !! il m’a semblé oui que j’avais atteint la couleur qu’il fallait !! un grand merci Irisa !

      J'aime

  13. Ils sont subliment ! Bravo !!! En plus a la banane c’est super original !!! J’ai essayé de faire des macarons juste une fois, c’était une grande défaite. Je pense que je recommencerais un jour. Je crois qu’il faut vraiment que j’achète une grille perforée, je vois beaucoup cette grille sur là blogosphère, j’ai l’impression que c’est indispensable. Par contre pour la feuille silicone les avis sont partagés. Dilemme ?
    Bonne journée à toi

    Aimé par 1 personne

    • C’est un coup à prendre le macarons ! les miens avaient tendance à être un peu mous avec les oeufs desydratés je n’ai plus ce problème. Il faut dire que j’habite dans une région humide et j’avais de grandes difficultés à les faire croûter ! Avant de me lancer j’ai visionné des films pour bien avoir en main le geste du macaronage. C’est un geste bien particulier et si le macaronage est mal fait les macarons seront ratés.
      Oui cette grille perforée est pratique mais moi pour les tapis en silicone comme tu le vois il ne me pose aucun problème bien au contraire car il me permet de faire des coques régulières ! Je pense que ça doit dépendre aussi de la matière du tapis. Bonne journée Catherine !! et merci beaucoup !!

      Aimé par 1 personne

Vous aimez ? Dites le moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :