Skip to content

Macarons framboise et caramel salé – Si si c’est vrai !

S’il y a bien une chose que je ne pensais jamais faire c’est bien les macarons ! Je n’avais même pas envie de les tester puisque je savais d’avance que ce serait un échec ! Et puis à force d’en admirer ça a commencé à me titiller. Qu’est ce que je fais j’essaye ou pas ? Avant de me décider, j’ai commencé par lire sur le net des tonnes d’articles, j’ai visionné aussi pratiquement toutes les vidéos que j’ai pu trouver, mais que de contradictions dans tous ce que je lisais !!!! Même le sujet des œufs vieillis indispensables où pratiquement tout les monde est unanime j’ai tout de même trouvé des personnes qui disaient de ne pas le faire ! Un monde ça !  Par contre une chose que j’ai bien compris et retenue c’est qu’il est pratiquement impossible de réussir des macarons au premier essai ! ça au moins c’était vrai ! Il m’a fallu faire 4 essais avant d’arriver à cette photo ! Jamais je ne me serais autant accrochée pour faire quelque chose en pâtisserie !! Le problème est que j’avais acheté certaines choses pour les faire et qu’en plus ayant gâché de la nourriture je ne voulais pas que ce soit pour rien !! Je n’aime pas ça du tout ! Je suis contente de ce résultat, même s’il y a des défauts : légèrement trop cuits puisque mes coques n’étaient pas totalement remplies, la collerette est un peu trop étalée et le macaron peut être pas assez monté.. mais bon, je trouve le résultat pas mal tout de même car mes coques sont assez lisses ce qui prouve que mon macaronnage n’était pas trop mal fait.

Je ne vais pas trop insister, comme je l’ai vu sur des sites, sur ce que vous ne devez pas faire puisqu’il est possible qu’en fait, ce soit justement cela qu’il faut que vous fassiez, comme, par exemple, ne jamais fait cuire les macarons sur une grille ! eh bien je l’ai fait car sur ma plaque ça a été une cata ! Il est dit également de ne pas utiliser de tapis en silicone mais seulement du papier sulfurisé, là aussi j’ai fait l’inverse, j’ai utilisé un tapis siliconé et c’était parfait car mes macarons se sont décollés très facilement sans laisser aucune trace, je n’ai même pas eu à la nettoyer pour la 2ème fournée. Par conséquent , je vais plutôt vous donner simplement mon ressenti sur la réalisation des macarons et la façon que j’ai utilisée en essayant de vous dire pourquoi. Après vous en ferez ce que vous voudrez car une chose est bien certaine, je suis convaincue que le type de matériel utilisé et notamment bien sûr le four, mais également le support pour cuire les macarons, les ingrédients utilisés jouent pour pas mal dans la réussite de ces petites douceurs. Pour ces premiers macarons ce qui m’importait était de réussir les coques ! ce qui fait qu’en ce qui concerne la ganache je n’ai rien fait de plus que de mélanger une confiture de framboise (que j’avais faite trop épaisse) et de la mélanger à du caramel salé, que j’avais également dans mon frigo, pour la détendre. C’était ma fois excellent !! Un gros coup de chance ! Voici donc mes photos et la façon dont j’ai procédé sans vous dire que c’est ce qu’il faut faire !! Une fois de plus cela dépendra peut être de votre matériel et de vos ingrédients.. Ah ! oui j’oubliais, pour débuter j’ai utilisé la meringue FRANCAISE pour réaliser ces macarons ! On verra si j’utilise une autre méthode par la suite. Pour l’instant je suis satisfaite de celle-ci. Youpi !! j’ai fait des macarons et je suis trop contente !

Macarons framboise caramel salé

La recetteMACARON pour une vingtaine de macarons en meringue FRANCAISE !

Pour les coques :

  • 70 gr de blancs d’oeuf vieillis de 3 jours ou plus
  • 80 gr de Poudre d’amandes (Tablier Blanc à leclerc)
  • 130 gr de sucre glace acheté en super marché
  • 30 g de sucre en poudre ( Répartis dans 2 ramequins de 15 g chaque)
  • une pointe de couteau de Colorant alimentaire rose

Pour la ganache :

  • Confiture de framboise très épaisse maison (avec une demie cuillère à moka d’agar agar)
  • Caramel salé maison
  • Séparer les jaunes et les blancs (3 jours à l’avance)
  • Garder les blancs dans un pot fermé au réfrigérateur MAIS les sortir pour qu’ils soient à température ambiante, au moins 2 heures avant de les monter en neige
  • Réaliser la ganache quelques jours avant. Mélanger la confiture avec du caramel salé pour la détendre tout lui gardant le côté épais nécessaire pour que la ganache ne coule pas lorsqu’elle sera intégrée entre les coques.
  • Remettre au frais dans un pot fermé après.
  • La veille de la réalisation des coques : torréfier la poudre d’amandes en l’étalant sur une feuille papier cuisson placée sur la plaque du four et laisser cuire 10 minutes à 150° c
  • Laisser complètement refroidir
  • Peser ensuite le sucre glace et la poudre d’amandes froide séparément (prévoir un peu plus que la quantité prévue de 15% environ (on en perd toujours un peu avoir le tamis et il faut avoir précisément la quantité donnée pour le macaronnage)
  • Réunir ensemble, le sucre glace et la poudre d’amande, bien mélanger puis passer au mixeur à lame. Pour moi dans les petites cuves du Cooking Chef. Mixer le tout  en plusieurs fois finement.
  • Passer ensuite au tamis au dessus d’un papier sulfurisé ou d’un grand saladier bien large. Peser ensuite la quantité et ne garder que 210 gr précisément (poids de l’amande et du sucre glace) de ce qui a été mixé et tamisé.
  • Réserver dans un plat creux filmé et dans un endroit sec en attendant le lendemain
  • Le lendemain, monter les blancs en meringue
  • Pesez 70 gr d’oeuf précisément.
  • Faire mousser à l’aide d’une cuillère magique puis verser dans le bol du Cooking chef
  • Installer le fouet ballon puis commencer à monter les blancs, vitesse 4 jusqu’à ce que le mélange blanchisse
  • Monter la vitesse à 5 puis lorsqu’il commence à y avoir des sillons formés dans blanc d’oeuf, ajouter le premier ramequin de sucre.
  • Passer en vitesse Maximum et continuer de fouetter jusqu’à que la préparation commence à avoir un bec d’oiseau. Ajouter alors le 2ème ramequin de sucre et continuer de fouetter jusqu’à ce que la préparation soit bien lisse, brillante, qu’elle forme un beau bec d’oiseau et surtout que l’on ne sente plus aucun grain de sucre sous la dent lorsque l’on y goutte.
  • Ajouter le colorant alimentaire.
  • Fouetter encore 1 minute pour mélanger le colorant et arrêter le cooking
  • Le macaronnage
  • Verser la meringue obtenue dans un cul de poule
  • Verser alors un tiers d’amande/sucre glace sur la meringue (et non l’inverse) et commencer de mélanger délicatement avec une Maryse ou une corne à pâtisserie
  • Pour cela, il faut partir du fond du cul de poule vers le haut et des bords vers le centre du récipient tout en tournant le saladier d’un quart de tour en même temps, le plus délicatement possible pour le pas casser la meringue. Les gestes doivent être lents et réguliers.
  • Dès que le mélange est incorporé ajouter alors le 2ème tiers puis recommencer à macaronner
  • Quand le mélange est fait, ajouter le dernier tiers, macaronner encore
  • Le mélange ainsi obtenu doit être lisse, homogène et légèrement coulant.
  • Pour vérifier, il faut soulever la pâte et la laisser retomber il doit se former un ruban.
  • Le pochage
  • Préparer le support où aura lieu le pochage : recouvrir la grille du four du tapis siliconné sur lequel sont dessinés les ronds
  • Prendre une poche à douille, en installant une douille lisse de 6 mm au fond de la poche à douille.
  • Juste au dessus de la douille, placer une pince à linge pour éviter que la préparation ne rentre dans la douille. Ceci évitera que ça coule.
  • Placer cette poche dans un verre doseur et rabattre les côtés sur le verre doseur
  • Remplir la poche de la préparation (sans tout mettre)
  • Placer la poche sur la table, et à l’aide de la corne racler pour ramener la préparation vers la douille
  • Prendre la poche à la verticale, enrouler le haut pour ne pas que la préparation s’évacue par le haut et commencer à pocher les macarons.
  • Retirer la pince à linge et appuyer légèrement pour que la pâte arrive au bord de la douille.
  • Tenir la poche bien droite et commencer à mettre de la préparation en partant du centre du rond dessiné, appuyer sur la poche à douille doucement et lorsque la préparation commence à atteindre le rond extérieur, arrêter et passer au rond suivant
  • Lorsque tous les ronds sont réalisés, taper la grille en la tenant de chaque côté sur le plan de travail pour que la préparation se s’étale et se lisse
  • Le croûtage
  • Emmener la grille dans une pièce la moins humide de la maison et la placer sur un endroit bien plan.
  • Laisser croûter. C’est à dire que le dessus des coques doivent être secs.
  • Pour le vérifier, approcher le bout du doigt délicatement d’une coque et vérifier si cela colle ou pas.
  • Ce n’est que lorsque le doigt ne colle plus du tout que les coques sont sèches.
  • La cuisson
  • Préchauffer le four en chaleur tournante (sans rien dedans) à 155° c
  • Lorsque le four est chaud, enfourner la grille de macarons et la placer au milieu du four
  • Programmer la cuisson pour 12 minutes
  • Dès que la collerette se forme, (environ à 4/5 minutes) baisser le four à 150°
  • Au bout de 7 minutes ouvrir la porte du four et refermer pour évacuer l’humidité.
  • Recommencer la même chose à 10 minutes, en profiter pour vérifier la cuisson : pour cela appuyer sur le côté de la coque pour voir si elle est collée ou pas à la collerette. Si elle bouge continuer la cuisson, ce n’est pas cuit.
  • A 12 minutes, vérifier à nouveau la cuisson, poursuivre la cuisson si le socle bouge toujours, et vérifier alors toutes les minutes ensuite, sinon c’est cuit.
  • Sortir la grille et laisser refroidir sans toucher aux coques.
  • Lorsque les coques sont froides, plier le coin de la feuille de silicone, près d’un macaron pour le décoller.
  • Cela doit se faire sans problème. Laisser sécher à l’air libre les coques pendant au moins 2 heures
  • Nettoyer la feuille en silicone et s’il refaire une fournée macarons
  • Au bout des 2 heures d’attente, fourrer les macarons avec la ganache, soit à l’aide d’une cuillère ou mieux à la poche à douille.
  • Mettre suffisamment de ganache car on doit voir la ganache lorsque le macaron est fermé, mais elle ne doit pas couler
  • Placer une feuille de papier cuisson sur un plat, disposer les macarons dessus et conserver au frigo au milieu pendant 24 h
  • Au bout de ces 24 h, placer les macarons sur la tranche, dans une boite en fer de préférence, fermer la boite et conserver encore au frigo 24 h avant la dégustation.

Conseils et ressenti de Gut sur la réalisation des macarons:

  1. Ne pas se servir d’œufs trop frais. Les laisser vieillir au moins 3 jours, voir plus (je n’ai pas pu monter mes œufs même au cooking chef, avec des œufs Bio que j’avais seulement laissés vieillir la veille ! Trop frais ! mon 3ème essai de macaron a été raté à cause de ça)
  2. Vous le savez si vous pâtissez, le fait de torréfier l’amande fait ressortir le goût ! c’est donc mieux de le faire surtout si comme chez moi votre atmosphère est un peu humide ça permettra de l’assécher !
  3. Je vous conseille de mixer puis de tamiser la poudre d’amandes/sucre glace car comme il m’avait été impossible de tamiser ma farine à travers de ma passoire (ça collait de trop) j’ai fait mon premier essai sans avoir tamisé : un énorme échec ! Du coup j’ai acheté un tamis à pâtisserie et là : parfait !
  4. Monter les œufs en neige jusqu’à l’obtention d’une belle meringue bien brillante et bien lisse. Utilisez un fouet ce sera plus facile. Ici ils ont été montés au cooking chef et la meringue était parfaite au bout de 11 minutes. Je pense qu’il faut au moins 10 minutes de fouet pour une belle meringue pour qu’elle se tienne bien sinon elle va s’écrouler et le macaronnage sera raté.
  5. J’ai utilisé cette feuille en silicone spéciale macarons, achetée chez Amazon que vous pouvez apercevoir sur une des photos. Elle n’est pas trop épaisse et permet de réaliser de beaux ronds. Mon ressenti sur la différence entre le papier cuisson et le silicone, et l’utilisation des plaques ou de la grille est le suivant :
    1. La feuille en silicone doit être utilisée sur une grille ou sur une plaque perforée car étant plus épaisse que le papier cuisson il faut que le dessous des macarons puissent cuire, mais elle doit être bien choisie (le rond des macarons doit être dessiné, il ne doit pas y avoir de relief). Par contre sur la plaque du four, je ne mettrais plus de feuille en silicone qui a été un échec pour moi. Je comprends pourquoi certains disent de ne pas s’en servir !
    2. J’en déduis donc que le papier cuisson est donc à éviter sur la grille et sur la plaque perforée. Par contre le papier cuisson doit être utilisé sur une plaque et que cette plaque soit elle même protégée par une autre plaque en dessous pour éviter que la cuisson ne se fasse trop rapidement, il faut laisser le temps au macaron de gonfler.
  6. D’après ce dont j’ai pu lire, la collerette se forme au bout de 4/5 minutes. Si elle se forme à 2 minutes, c’est que le four est trop chaud. En mettant le four à 160° à la première fournée, ma collerette s’est formée à 3 minutes. J’ai donc baissé légèrement la température du four pour la 2ème fournée et les coques de mes macarons étaient plus remplies donc moins cuites, précédemment elles étaient plus creuses. De même si, la collerette ne se forme qu’à 6/7 minutes c’est que le four n’est pas assez chaud au démarrage augmentez là un peu. Il faut donc tester son four et surtout bien noter tout ce que vous faites pour éventuellement rectifier après ! Il est impossible de ne pas être devant ses macarons lors de la cuisson !
  7. Pour la cuisson j’ai utilisé le mode de cuisson : Chaleur tournante je crois que c’est préférable
  8. Toujours pour la cuisson, si vous voyez que les collerettes se forment plus rapidement sur les macarons du fond de la grille soit ceux au bord de la grille devant c’est que votre four ne cuit pas uniformément, retournez donc la plaque au milieu de la cuisson d’avant en arrière ! c’est ce que j’ai fait mais moi c’est l’intégralité qui ne chauffe pas uniformément, j’avais des macarons qui n’étaient pas de la même couleur sur la même fournée et au milieu du four c’est un signe !! Vivement que je change de four !
  9. Ne pas décoller les coques après la cuisson tant qu’elles ne sont pas froides. Si vous utilisez une grille vous pouvez laisser la feuille de cuisson sur la grille pour le refroidissement des coques, mais si vous utilisez une plaque, retirer la feuille de cuisson dès la sortie du four pour que les macarons refroidissent car sinon elles vont continuer de cuire.
  10. Il est précisé de ne pas utiliser de colorant alimentaire liquide ! j’ai donc utilisé un colorant en poudre, c’était parfait.
  11. Utiliser de petites doses pour le macaronnage surtout au début. Commencer par 70 gr de blancs est bien suffisant car la grosse difficulté de la réalisation des macarons, c’est le macaronnage, s’il y a beaucoup de préparation à macaronner vous rencontrerez plus de difficultés pour obtenir une belle préparation.
  12. Je vous conseille de macaronner avec des gestes lents. Prenez votre temps. Si le macaronnage est trop lisse, les macarons seront ratés, trop épais ils seront granuleux ! Il faut avoir une pâte souple et brillante, qui forme un ruban si vous soulevez la maryse avec de la pâte.  N’hésitez pas à visualiser des vidéo pour observer le bon geste à avoir car il est difficile à expliquer. Il y en a plusieurs sur le net pour trouver le bon geste et savoir quand vous devez vous arrêter !
  13. Je vous conseille, si vous n’êtes pas très doué(e)s avec la poche à douille (comme moi) de ne pas prendre une douille lisse trop large car la préparation coule plus vite et on a tendance alors à se presser et on fait tout de travers en en mettant partout ! c’est ce qui m’est arrivé à la 2ème essai.
  14. Bien étaler la préparation, à l’aide d’une corne à pâtisserie,  en appuyant vers la douille pour éviter la formation de petites bulles d’air sur les coques de macarons. Pour cela, il est indispensable de condamner l’arrivée de la préparation vers la douille, soit en rentrant la poche dans la douille au préalable soit en mettant, comme moi, une pince à linge.
  15. J’ai personnellement laissé croûter mes macarons sous une fenêtre ouverte, il y avait un peu de vent et le croûtage a été prêt en 40 minutes, mais j’ai laissé un peu plus. Il n’y a pas de temps de croûtage idéal, tout dépend de l’atmosphère et de votre préparation. Le macaron est croûté lorsqu’il est sec, c’est tout.
  16. Bien sûr, il n’est pas obligatoire de préparer la poudre d’amande et le sucre glace la veille. Personnellement je fais comme ça car c’est moins dur pour moi comme je ne peux pas rester debout longtemps, j’essaye de faire ce qui est long sur 2 jours. Du coup je suis plus disponible et moins stressée le lendemain pour m’occuper des coques. La première fois j’ai tout voulu faire d’un coup, j’étais tellement douloureuse que je me suis dépêchée et du coup j’ai tout foiré. Donc prenez votre temps et organisez vous pour cela !

 

Bon courage ! J’y suis parvenue, vous y parviendrez !

Difficulté :  

Macarons framboise caramel salé2

Macarons réalisation

 

 

Advertisements

63 Comments »

  1. Un grand merci ma chère Claudine pour toutes tes explications ! Trois essais pour moi et mes macarons n’étaient pas parfaits, enfin les deuxièmes mieux que les troisièmes hi, hi, hi, bon, si j’ai bien compris, les prochains seront aussi beaux que les tiens, enfin, j’espère !!! C’est vrai que l’on peut lire tout et son contraire, j’ai plein de recettes différentes, du coup, je garde la tienne pour mon prochain essai, merci beaucoup et encore un gros bravo pour ces beaux macarons si gourmands, j’adore !!! Bisous et belle semaine.

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup Jeanne ! Depuis j’ai refais plusieurs essais et j’ai trouvé que d’en faire avec des blancs d’oeuf desydratés c’était vraiment pas mal, les blancs montent mieux et sont plus serrés. Du coup on a un autre avantage : il est pratiquement inutile de faire croûter. Bon moi je les faits croûter le temps que je range ma cuisine (ils sont dans une autre pièce) et de chauffer le four, mais avant il m’est arrivé d’attendre 2 heures avant d’enfourner. Donc si tu as 2 fournées imagine le temps que ça prend… C’est très humide par chez moi. Du coup, c’est plus rapide et les coques sont plus remplies (car il m’arrivait qu’elles soient belles mais creuses). Je publierais (un peu plus tard car je ne veux pas lasser ceux qui n’aiment pas les macarons) un autre article pour parler de cela. Merci jeanne, gros bisous

      J'aime

  2. Oh la la, ils sont absolument sublimes tes macarons ma chère Claudine, toutes mes félicitations, ce n’est pas si simple à faire mais tellement bon, je t’en chipe au moins cinq hi, hi, hi ! Gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • Merci tout plein jeanne ! J’espère avoir pris le pli. J’en ai fait d’autres depuis et c’est encire très réussis. C’est pour ca que tu peux te servir même généreusement. Il y en a d’autres. 😉 bisous jeanne bonne soirée Bisous

      J'aime

    • Merci infiniment ! je suis vraiment heureuse de les avoir domptés ces macarons ! Ceux là ne te feront pas de mal va si tu en grignotes quelques uns c’est l’avantage du virtuel ! 😉 gros bisous

      J'aime

  3. Eh bien ! En lisant tous tes conseils, c’est là qu’on se rend compte que la science des macarons est délicate… et que les avis divergent ! J’ai entendu que le silicone était à proscrire, la cuisson absolument statique et la plaque perforée indispensable 😉 Mais tu sais quoi : il faut trouver sa recette qui marche dans son four, et si ça marche, on la garde !!! Tes macarons sont superbes, alors je crois que c’est une complète réussite pour toi 🙂 Bisous Claudine

    Aimé par 1 personne

    • Etant donné que je les ai faits sur une grille, avec le tapis silicone c’était parfait pour moi !! par contre sur la plaque le tapis silicone n’avait pas fonctionné ! Je pense aussi que ça dépend des tapis. C’est pourquoi je pense que le matériel utilisé a une grande importance ! Là je pense avoir trouvé comment les faire (pour moi) et c’est bien le principal !Je suis ravie car je ne pensais pas y arriver un jour ! Gros bisous Corinne merci beaucoup

      J'aime

  4. Waouh !!!! Quand je vois tes magnifiques macarons, je me dis que tu as très bien fait de t’accrocher 🙂 Tous ceux qui ont vécu l’expérience « préparation de macarons » en ont vu de toutes les couleurs lol Mais avec un si beau résultat, tu peux être très fière de toi !! Le moment de la dégustation a du être d’autant plus agréable. Bravo ma Claudine 😉

    Bonne soirée
    A très bientôt
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • Je le savais que ca ne se ferait pas en un coup alors je m’etais préparée psychologiquement !
      Je suis ravie de ce résultat. C’est drôle l’effet que ça fait lorsque l’on voit la collerette se former ! Merci a toi kathia tu es adorable ! Si je pouvais je t’en offrirais ils sont trop bons avec cette ganache improvisée. Gros bisous

      J'aime

  5. alors comme ça tu profite de mon absence pour faire des macarons!!!!! bravo ils sont très réussi, tu sais moi j’ai toujours une petite angoisse au moment de la cuisson je surveille mes coques avec appréhension et même en en faisant souvent je ne suis jamais sûre du résultat!!! bravo tu devient une vrais pâtissière!!! gros bisous ma gut et encore bravo

    Aimé par 1 personne

    • Merci vraiment tout plein pour tes compliments ! si tu savais comme je suis contente de ce résultat ! même s’il y a encore des imperfections ! mais mon four ne cuit pas uniformément et j’ai eu certains macarons plus cuits d’autres ! Tant pis je les garderais pour moi et offrirais ceux dont la cuisson est plus appropriée ! Maintenant j’espère pouvoir en refaire d’autres aussi bien ! à suivre… gros bisous

      J'aime

    • Tu sais Rosa, pendant plusieurs années j’ai cru que ce n’était pas pour moi et puis l’envie est devenue si forte que je me suis dit : je verrais bien ! Il faut accepter toutefois à l’avance qu’il y aura sans doute des ratés mais c’est comme ça que l’on apprend certaines choses à ne pas refaire !!
      ose ! tu verras le plaisir que tu auras à les présenter ! bisous

      J'aime

  6. Je n’ai toujours pas osé me lancer… Tu me donnes envie mais… je n’ose pas ^^
    Je finirai par le faire, je le sais, mais avec mon four qui n’est pas top top, et mon manque d’expérience dans la pâtisserie, j’ai peur de tout gâcher !
    Je vais attendre mes congés et prendre le temps de les faire comme il se doit !
    Merci pour cet article détaillé, comme toi j’ai déjà lu, et vu tout ce qu’il était possible comme documentation, j’ai 10 000 liens dans mes favoris juste pour les macarons 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Voilà j’étais dans ton cas encore il y a quelque temps : je n’osais pas ! Et puis j’ai sauté le pas et j’ai bien fait ! Certes, j’ai au départ fait des ratés car j’ai voulu tout faire le même jour et comme je suis très douloureuse, je n’en pouvais plus et je me suis trop hâtée. Donc à ne pas faire !

      Il faut y aller doucement et mettre toutes les chances de son côté. C’est à dire prendre son temps pour le macaronnage (aller voir les vidéo pour avoir le bon geste celle ci très bien pour expliquer le geste du macaronnage : http://www.atableetcompagnie.com/videos/une-video-de-macarons-tres-interessante-avec-un-peu-daccent-en-prime/=

      Il faut bien laisser croûter ensuite. Pour la poche à douille je me suis servie de quelques astuces : La pince à linge pour boucher l’arrivée de la pâte. J’ai diminué la taille de la douille car sinon j’en mettais partout. Il faut bien racler à plat la préparation avec une corne, ce qui est facile si tu mets la pince. Ensuite il faut bien s’approcher du tapis (à propos de tapis celui-ci aide bien et est génial) pour déposer la pâte. La cuisson à adapter ensuite (2 /3 fois seront nécessaires. Tout noter sur un papier).
      Je pense déjà qu’en faisant tout ça plus le fait de bien mixer et tamiser la poudre, c’est important pour des coques bien lisses, le résultat sera à peu près ce que tu vois ici.
      Oui attends d’être tranquille. En attendant prends toi des notes sur un papier de ce qui te semble important dans tout ce que tu as mis de côté pour ne pas oublier de le faire.
      Commence par une petite quantité, le macaronnage sera plus facile à faire et se fera plus rapidement. Il sera donc mieux réalisé probablement. Fais comme moi dans un premier temps ne te préoccupe pas trop de la ganache. Ce qu’il faut c’est déjà bien réussir tes coques ! Je te souhaite la réussite !! tiens moi au courant ce sera gentil ! à bientôt

      J'aime

    • J’étais comme toi et puis tu vois je me suis lancée ! en fait ça demande beaucoup de précision mais quand on réfléchi ce n’est pas si compliqué que ça. Il faut bien prendre son temps et bien s’organiser c’est tout. Tu sais ce qu’il te reste à faire ? Merci beaucoup !!

      J'aime

  7. wahou qu’ils sont jolis tes macarons, j’adore leur couleur ! Bravo pour ta persévérance 🙂 en ce qui me concerne, je n’en ai fait qu’une fois ; pas vraiment ratés, pas vraiment réussis mais deux gourmands avaient adoré (pourtant monsieur n’est pas très sucre) le problème est que je manque de patience ( le « travail » avec la poche n’est généralement pas une réussite à cause de ce « léger » défaut lol). Mais quand je vois les tiens, je me dis qu »il me faudrait un autre essai 🙂 Bisous, bisous ^^

    J'aime

    • C’est super gentil Francoise. Tu sais moi non plus la patience n’est pas mon fort et je suis d’une grande maladresse à la poche a douille. J’ai attendu d’être bien motivée lour les faire en mettant toutes les chances de mon côté. C’est à dire déjà de faire tout ce travail sur deux jours, en prenant tout mon temps pour le macaronnage, le croutage et pour la poche à douille en me servant de quelques astuces : La pince à linge pour boucher l’arrivée de la pâte, diminuer la taille de la douille, bien racler à plat la préparation, ce qui est possible avec la pince, m’approcher le plus près possible du tapis (à propos de tapis celui-ci aide bien et est génial) la cuisson peut être adaptée ensuite. Je pense déjà qu’en faisant tout ça plus le fait de bien mixer et tamiser la poudre le résultat peut être celui que tu vois ici. Il me faudra recommencer pour savoir si ca se confirme.
      Merci encore Francoise. Gros bisous

      J'aime

  8. Ah,les macarons !!! j’ en ai ratés, j’en ai réussis, sans toujours savoir pourquoi…. et puis un jour j’ai décidé que je n’aimais pas vraiment ça car trop sucré ! et depuis, je n’en fais plus !!!!
    gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • Pour l’instant je commence on verra bien comment ca évoluera !! Ils étaient bons et j’espère faire plaisir à mes enfants cet été. Ils adorent ca. Bonne nuit Isabelle. Bisous

      J'aime

  9. Coucou Claudine, bravo !! Tu as pris ton temps non seulement pour les réaliser mais également pour tout rédiger ! Et ils sont bien beaux !! J’en ai fait 3 ou 4 fois, mais c’est long et la patience n’est pas ma première vertu … Mais qu’est-ce que c’est bon et on est content lorsqu’ils sont réussis ces macarons !! Et ton fourrage me plait beaucoup … Gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • Merci brigitte ! Je crois qu’il faut oui prendre son temps et ne pas vouloir aller trop vite pour les réussir. J’ai été super heureuse de ce rendu. Sans parler bien sur de goût. Très bon avec ce fourrage improvisé.
      La rédaction etait longue mais c’etait un peu obligé. Pour les prochains ca sera plus court. 😉
      Merci encore. Gros bisous

      Aimé par 1 personne

  10. Tes macarons sont magnifiques!!! en plus ils sont le fruit d’une longue réflexion, et de plusieurs essais… Tu as d’autant plus de mérite!!
    Perso, comme j’en fais souvent, je fais du tant pour tant en quantité que je mets dans un bocal hermétique, je gagne un temps fou!!
    Framboise et caramel salé!!!! ça doit être vraiment bon!!
    gros bisous Claudine

    Aimé par 1 personne

    • Merciiii !! C’est adorable !! Une fois que j’ai ete bien décidée a tenter j’ai voulu mettre toutes les chances de mon côté pour les faire. Maintenant je pense que c’est bon. Je sais comment maîtrisé mes ingredients mon four et aussi la doyille qu’il me faut utiliser et comment je dois m’organiser. Une chose est sûr pas tout faire le même jour ! Je fatigue j’ai mal je veux aller vite et je foire tout.
      Donc je prepare aussi le tant pour tant avant. On gagne du temps certes mais aussi surtout pour pour moi de la fatigue en moins.
      Tu n’en as pas publiés je crois ? Il faut le faire que je les admire ! Merci chris. Gros bisous

      J'aime

  11. Ah la la…les macarons…quel boulot ! Pour une première je les trouve fort jolis !!! Bravo Claudine. Pour en faire régulièrement, je sais combien rien n’est jamais gagné mais la qualité des ingrédients est à mon sens le meilleur gage de réussite ! Ta ganache me fait de l’oeil… Gros bisous et bons dimanche

    J'aime

    • Merci pour ces gentils compliments ma chère séverine !! J’espère avoir pris le coup et que je pourrais en refaire car j’ai pris plaisir à les réaliser !! Bonne fête des mamans !! gros bisous

      J'aime

  12. Et bien Bravo ma Claudinette ils sont magnifiques. Moi j’ai pris un cours, les ai réussis deux fois de suite ensuite et depuis je les ai râtés à deux reprises donc j’ai renoncé, mais bon c’est pas dit que je ne vais pas retester. Je comprends que tu sois fière et heureuse.Gros Bisous et belle fête des mamans

    Aimé par 1 personne

    • Ne me dis pas ça ! J’en ai refais pour une 2ème fois et ils sont encore réussis ! j’espère que ça va continuer !! J’ai pris plaisir à les faire et j’aimerais bien pouvoir en offrir plusieurs parfums à ma petite famille cet été ! merci ma Jackie, bonne fête aussi à toi. Nous sommes toutes les deux pareil : sans nos enfants près de nous. Tu en as peut être un ? je te le souhaite !! gros bisous

      J'aime

  13. Macarons sont magnifiques, beaucoup de boulot, le résultat parfait. Ils me donnent vraiment envie. Dès que je vais avoir la patate de nouveau je me lance si ce n’était pas parceque le médecin m’avait recommandé un repos total je m’y lancerais de suite. Merci en tout cas pour cette belle recette

    Aimé par 1 personne

    • Oui c’est du travail c’est pour cela que je les ai faits sur 2 jours ! mais je suis ravie car j’ai été récompensée ils sont beaux je trouve et très bons !
      Voilà pourquoi je ne te voyais pas, tu étais pas bien ? alors, fais comme le médecin a dit : repos. ce n’est pas le moment de te lancer dans les macarons !! merci beaucoup pour tes compliments c’est très gentil !

      J'aime

  14. ouiiiii! tu vois gut!! ça y est tu t’es lancée avec un grand succès!! c’est vrai que les macarons ça fait peur, mais on fini par arriver à des résultats plus qu’honorable comme tu l’as fait! bravo! moi il y a un petit moment que je n’ai pas craqué tiens! j’ai des blancs d’oeufs au congélo, peut être pour bientôt!

    Aimé par 1 personne

    • Tu as vu ça ? je n’en reviens pas moi même ! je crois qu’il me fallait attendre d’en avoir vraiment envie ! Je suis plutôt satisfaite du résultat, même fière car je ne pensais pas y arriver !
      Oui il faut en refaire, avec une petite ganache dont tu as le secret !! Gros bisous ma gridelle ! merci beaucoup

      J'aime

  15. TOPISSIMES!!!!
    Tout d’abord, merci, mille mercis pour ce long article que tu as du prendre le temps pour écrire, corriger, transférer, ajouter les photos… Long, très long!
    Tes macarons sont bien réussis. Bravo!
    Je fais ma recette un peu comme la tienne mais ma cuisson est moins longue.
    Encore une fois, tout dépend des fours, du temps, de l’humidité, des blancs d’oeufs, du mixage des poudres….!
    Mes enfants les adorent mais je n’en fais plus aussi souvent. Peut-être parce que je trouve qu’ils sont trop sucrés et trop vite partis ou parce qu’ils mettent beaucoup de temps pour être prêts à manger? Bref, c’est beaucoup, beaucoup de temps investi pour des petites sucreries vite dévorées!
    Il y a eu une année où ils étaient à l’honneur presque chaque semaine. Ça me gavait grave! je voulais suivre. Ensuite j’ai abandonné pour y revenir de temps en temps et je suis bien contente de ne plus faire de boutons quand je loupe une fournée. Je râle oui, mais plus comme avant, heureusement:)
    Oui, je suis donc rentrée et bien contente d’être à nouveau de retour parmi vous tous, te retrouver bien entendu ça coule de source;) mes habitudes, mon train-train quoi! Je vieillis ma Gut et nous constatons Pierre et moi qu’à chaque vacance (depuis 3,4 ans,) il m’arrive quelque chose. pas grave, mais qui m’empêche de vivre à fond les 15 jours que nous nous octroyons. C’est énervant! On part avec presque toute la panoplie de médicaments que tu n’ouvres pas parce que tu as autre chose que tu aurais pu éviter facilement! C’est ça qui m’enrage!!!
    FINI! Je n’irai plus aussi loin! Pierre me disait qu’on allait mettre de côté pour mon rêve jamais réalisé: un safari! Eh bien non. C’est trop tard! Je n’y arriverai jamais! Tu me vois en pleine brousse avec un lion au c… et moi qui me claque le tendon en faisant un faux mouvement? Non! Très peu pour moi! Il y a 10 ans oui mais dans ma 65 ème année je trouve ça plutôt con d’aller m’exposer quand je connais très bien mes faiblesses!
    Bref! Tout ça pour te dire mon amie, que tes macarons, je les trouve très réussis; que je te félicite mais que je te conseille de ne pas t’en prendre plein la tête car tu vas en rêver c’est sûr:)
    Gros bisous; je file voir ce que j’ai manqué de bon

    Aimé par 1 personne

    • Ah !! te voilà enfin ! on peut dire que tu auras contribué à me faire quelques cheveux blancs en plus ! bon je suis toute blanche alors ce n’est pas grave mais tout de même ! je me demandais vraiment si tu étais rentrée ou pas.. ne pas avoir de tes nouvelles me mettait mal à l’aise.. Ouf tu les là ça va !
      C’est vrai que les voyages lorsque l’on est plus en pleine possession de nos moyens ce n’est pas terrible. On ne peut pas profiter à fond du voyage ! C’est bien aussi pour cela que je ne voyage plus. Je sais bien comment ça se passerait… dépenser beaucoup d’argent et ne pas en profiter ou alors en me forçant un max pour faire plaisir et mettre je ne sais combien de temps en m’en remettre ! Déjà que c’est ce qui arrive alors que l’on ne fait que de petites distances en voiture … C’est vrai que ce n’est pas drôle … mais bon, il faut bien arrive à admettre que tout ceci est fini pour moi !
      Un safari rien que ça ! oh là là ! il faut encore pouvoir supporter la chaleur et les rando sur de mauvaises routes ! oui tu as raison, ce sont des choses qu’il faut faire avant ou alors en étant en bonne santé ! maintenant ça semble illusoire ! C’est tout de même dommage que tu rentres d’un si beau voyage et que tu ne me dises même pas que c’était génial ! quelle tristesse de vieillir ma Brigitte..
      Un grand merci pour tes compliments mon amie ! j’avoue humblement que je suis contente du résultat ! je ne pensais pas y parvenir et en fait ils sont même bien réussis. Même au niveau du goût j’ai réalisé ce petit mélange à la va vite mais c’était ultra bon !! De la chance ? peut être … on verra par la suite. J’ai pris du plaisir à les faire et j’ai bien l’intention de recommencer ! Ce serait sympa si je pouvais en faire de plusieurs parfums pour mes enfants lorsqu’ils seront là ! ils sont fous, eux aussi, de macarons ! je me suis prise un peu la tête au début car je ne comprenait pas pourquoi, sur la toile, il y avait autant de contradictions dans les explications, mais bon maintenant que j’en ai fait c’est bon, il ne restera plus que le plaisir !
      Ne mets pas de commentaires sur les autres recettes mon amie va !! tu dois avoir une tonne de choses à faire !! Je t’embrasse à très bientôt !!

      J'aime

    • Tu n’aimes pas les macarons ? c’est effectivement rare ! mais il n’y a pas si longtemps je n’aimais pas non plus. Aucun gâteau d’ailleurs ! j’ai bien changé quand j’y pense ! Tout ça c’est grâce à tous vos blogs !! j’ai refait certains essais et me voilà dans les macarons ! ça alors !!
      Merci irisa ! bon week-end ! gros bisous

      J'aime

    • désolée de te répondre aussi tard mais tes 3 derniers commentaires se trouvaient dans mes indésirables ! heureusement que je viens de m’en apercevoir !
      Merci pour tes compliments ma chère christelle ! Je suis contente, je l’avoue, du résultat ! j’espère que ça continuera. Je viens d’en refaire ils sont supers aussi mais cela ne veut rien dire.. avec les macarons on ne sait jamais. Il suffit de macaronner juste un peu trop longtemps et c’est terminé c’est foutu ! gros bisous

      J'aime

  16. Bravo je les trouve superbes ! Moi je ne me suis toujours pas lancée, parce que déjà je n’aime pas les échecs et comme tu dis tout le monde dit une chose et son contraire sur les macarons. Mais tu vois j’ai offert un kit à macarons pour ma petite nièce qui ne s’est pas posé autant de questions, et elle les a réussis ! C’est sûr qu’un jour je me lancerai, j’y pense d’ailleurs dès que j’ai des blancs d’œufs en trop, peut-être qu’avec le partage de ton expérience, ce sera plus tôt que prévu. Tes photos sont très belles et font plaisir à voir de bon matin ! Passe une belle journée que j’espère ensoleillée, gros bisous

    J'aime

    • Ca viendra ! tu sais jamais je n’aurais parié les faire aussi ! j’étais tellement persuadée que ce n’était pas pour moi ! D’ailleurs mon premier essai s’est révélé une catastrophe ! j’ai voulu tout faire en un jour, du coup je me suis mise à avoir très mal. Je n’avais qu’une hâte finir ! les macarons n’aiment pas ça ! il faut être doux et organisée, pas de geste brusque et de la patience ! pas du tout compatible lorsque l’on a hâte de terminer ! Du coup je prépare maintenant mon sucre glace et ma poudre d’amande la veille (torréfaction, mixage et tamisage) et le lendemain je peux ainsi me consacrer à mes macarons tranquillement ! Le seul conseil que je pourrais vraiment donner c’est de ne faire qu’une petite quantité 70 gr de blancs d’oeuf c’est parfait. Le geste du macaronnage n’est pas évident et avec un peu de préparation c’est tout de même plus facile et surtout moins fatigant ! Pour moi c’est important.

      Je n’ai pas voulu dire qu’il FAUT faire comme ci ou comme ça, juste expliquer ce que j’ai fait moi par rapport au ressenti que j’ai eu. Mes conseils vont dans ce sens. Ca a l’air de marcher car depuis j’en ai refaits et ils sont top aussi !
      Lance toi lorsque tu te sentiras prête et que tu auras une énorme envie d’en faire !! la motivation aide à la réussite !! Bon samedi chère Laurence ! pas encore aujourd’hui que je vais faire une plancha, à moins que cela se lève pour ce soir !!! gros bisous

      J'aime

  17. Coucou Claudine, je te félicite pour ces jolis macarons. Il m’a fallu du temps également pour arriver a percer le secret des ces petites douceurs, il ne faut jamais baisser les bras et foncer. Tu vas prendre plaisir de les retenter avec d’autres parfums, mais je te préviens ça arrive qu’on se plante a nouveau! pas grave et c’est ainsi qu’on corrige nos erreurs et on se perfectionne. Bravo et gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • Un grand merci Assia !! ils sont mystérieux ces macarons je trouve car franchement je ne comprends pas pourquoi il y a autant de contradictions dans la réalisation de ces macarons … je suis obligée de les faire sur 2 jours (préparation de l’amande et du sucre glace la veille) car c’est trop long à faire pour moi mais en faisant comme ça j’ai moins mal et du coup je prends mon temps pour les faire tranquillement le lendemain. Je crois qu’ils n’aiment pas que l’on se presse ! 😉
      C’est vrai que l’on y prend plaisir à les faire du coup j’ai acheté d’autre colorants ! Merci ma gentille Assia ! gros bisous

      J'aime

    • Si tu savais comme j’ai pensé à toi en les réalisant !! tu as du avoir les oreilles qui sifflaient ? Je suis vraiment heureuse d’avoir pu obtenir ce résultat tu sais, jamais je n’aurais pensé pouvoir le faire un jour, mais j’en avais très envie donc très motivée. Un grand merci Amélie d’être passée me le dire !! gros gros bisous

      J'aime

  18. Merci chère Claudine d’avoir outrepassé les indications données par d’autres pour nous régaler encore une fois de merveilleuses petites douceurs. Je pense qu’il faut faire ses propres expériences en cuisine et puis quand ça marche aussi bien, partager avec les autres. Merci pour ce régal qui déjà avec les yeux me met en joie. Gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • Je ne voulais surtout pas être directive et donner des indications que je ne pouvais pas expliquer le pourquoi ! Modestement, juste ce que j’ai fait et un ressenti. Mais les macarons c’est vraiment particulier tout de même, rien à voir avec la cuisine ! Merci tout plein ma Sophie ! gros bisous

      J'aime

  19. Eh bien dis donc Claudine, quel roman !!! Tu nous en donnes de la lecture de bon matin !!! 😉
    Je suis tout à fait d’accord avec toi concernant tous les conseils contradictoires qu’on peut trouver sur le net, c’est l’horreur !
    Je pense que quand on trouvé par bonheur la recette qui fonctionne avec son four et ses ingrédients, il ne faut plus en changer.
    Que te dire sur tes macarons si ce n’est qu’ils n’auraient pas à rougir de se retrouver dans la boutique d’un pâtissier !
    Ils sont tout simplement magnifiques et me donnent une violente envie de croquer dedans !!!
    Encore une superbe réussite, BRAVO !!!
    Gros bisouxxxx

    Aimé par 1 personne

    • Je vois que tu t’es penchée sur la question !! ce qui est étonnant c’est que certains expliquent pourquoi il faut faire comme ça et SURTOUT pas autrement, et qu’ailleurs tu trouves le contraire ! Quand au dosage, il parait que c’est la clé de la réussite or rien ne se vérifie ! Mathématiquement je n’ai encore rien compris… Enfin bref, j’espère que tu as compris que je ne voulais surtout pas dire qu’il FAUT faire ainsi, juste ce que moi j’ai fait et aussi un peu ce que j’ai ressenti, comme l’histoire des plaques.
      certes j’ai fait un roman mais c’est pratiquement obligé. Merci beaucoup beaucoup pour tes compliments Béatrice, ils me vont droit au cœur ! En plus ils étaient fort bons avec cette petite ganache improvisée ! Bonne journée, gros bisous

      Aimé par 1 personne

  20. un grand Bravo pour tes premiers macarons, je suis presque jalouse, je viens aussi d’en faire et ils ne sont pas aussi jolis 🙂

    très belle journée ma chère Claudine
    manue 🙂

    J'aime

    • Je les ai vus ! ils ne sont pas si mal et j’ai adoré leur jolie couleur rose tendre que j’aimerais bien reproduire !! Merci ma chère manue ! gros bisous !

      J'aime

Vous aimez ? Dites le moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :